Archéologie

Historique


GĂVANI

casque attique en bronze et appliques de harnachement en argent, découverts dans une tombe princiere ; époque géto-dace ; environ 350-300 av. J.-C.


Lişcoteanca, le lieu dit "Movila din Baltă"

petite table de culte décorée de motifs excisés : néolithique, culture Boian – Giuleşti ; 4700-4500 av. J.-C.

 

En 1955, il n’y avait aucune piece d’archéologie dans les collections du Musée; on ne connaissait, pour l’actuel département de Brăila, que deux découvertes fortuites : le chaudron scythique de Scorţaru Vechi et un fragment de vase néolithique de Nazăru (Siliştea).
Une série d’observations et découvertes archéologiques étaient mentionnées dans le fameux « Questionnaire de Densuşianu », mais le manuscrit, encore inédit, se trouve a la Bibliotheque de l’Académie Roumaine.
En 1932, I.Nestor et R.Vulpe, avaient fait quelques fouilles de surface, a Nazâru et, respectivement, a Şuţeşti.
Aujourd’hui le patrimoine du musée comprend plus de 15000 pieces, et le répertoire archéologique du département de Brăila inclut plus de 60 localités avec une centaine de découvertes (sites archéologiques, tombes, trésors, découvertes isolées).

HISTORIQUE

La premiere institution de ce genre a pris naissance par le Décret Royal no. 2134/23 aout 1881, mais le Département d’archéologie a vu le jour a peine le 22 juin 1955, lorsqu’on a pratiquement refondé le musée.
Ces réalisations sont, presque en totalité, le résultat des efforts des archéologues qui ont travaillé et travaillent encore, depuis une cinquantaine d’années, au Musée de Brăila.
Le fondateur du Département d’Archéologie et, en meme temps, le refondateur du Musée de Brăila, en 1955, a été Nicolae Harţuche. Archéologue passionné, N. Harţuche a entrepris pendant 35 ans, des fouilles dans le rayon et, plus tard, le département de Brăila, tout en enrichissant le patrimoine du musée et introduisant les découvertes dans le circuit scientifique.
En 1956, un autre archéologue, qui allait devenir pour trois décennies le directeur du Musée, s’y est engagé et, a côté de N. Harţuche, a eu des contributions remarquables a la connaissance de l’histoire ancienne de la zone de Brăila.
Entre 1968-1974, Liviu Mihăilescu y a travaillé comme archéologue et, plus tard, s’est occupé de l’ethnographie et l’art populaire, en fondant ce département.
En 1975, Ionel Cândea et Valeriu Sîrbu sont engagés au Musée et ils y travaillent aujourd’hui encore. Le collectif d’archéologues comprend aussi Stănică Pandrea – depuis 1989, Mirela Vernescu - depuis 1997, Niculina Dinu - depuis 2002, Viorel Stoian - depuis 2004, Costin Croitoru – depuis 2008.

PROGRAMME DE VISITE

  • Mercredi - Dimanche
    09,00-17,00
    Octobre – Avril
  • Mercredi - Dimanche
    11,00-19,00
    Mai - Septembre
  • Luni - Mardi
    fermé toute l’année, sauf les jours des manifestations culturelles


MUSÉE DE BRĂILA


Culture Sântana de Mureş Cerneahov